Les soins de chaleur ou soins infirmiers d’orientation anthroposophique ont été développés à l’intention des infirmières  par le Dr Ita Wegman et le Dr Margarethe Hauschka dans les années 20.

 

Ils sont peu connus en France hormis dans les centres CAMPHILLS (Centres d’accueil pour personnes handicapées).  Ils sont pratiqués en Suisse et en Allemagne, en médecine familiale, dans les services de soins généraux, en services de soins pour personnes âgées ou handicapées, en services de soins psychiatriques. Ils sont réalisés par des infirmières qui travaillent en étroite collaboration avec les médecins.

 

Ces soins accompagnent l’homme en bonne santé ou l’homme malade dans ses dimensions physique, fonctionnelle, psychique et individuelle. Ils créent une enveloppe de chaleur autour de l’être, les forces de vie sont stimulées, renforcées et progressivement, le patient peut se mobiliser et entrer dans la compréhension de son vécu.    

 

Ils ont une action apaisante, stimulante, harmonisante et agissent autant au niveau physique que psychique.  Le patient qui reçoit ces soins reprend progressivement contact avec son corps et avec lui-même.

Les soins de chaleur soutiennent l’organisme affaibli par un contexte de vie difficile, la maladie, le handicap, renforcent l’action des thérapeutiques.

 

Le toucher est au cœur du soin.

 

Les soins de chaleur comprennent :

  • les effleurages rythmiques.
  • les enveloppements de chaleur.
  • les bains.