Chaque année, de mai à fin juillet, nous récoltons les herbes du jardin de la croisée des chemins ou celles de la nature sauvage alentour : Camomille, Mélisse, Achillée, Calendula, Millepertuis, Thym, Lavandin…

Nous les faisons sécher, pour faire des tisanes qui serviront pendant l’année aux enveloppements de chaleur.

Ou nous les mettons en macérations solaires avant de les filtrer trois semaines plus tard pour confectionner des huiles de massage, celles qui serviront aux soins des patients de la croisée des chemins tout au long de l’année.  

Ce sont de belles matinées et après-midis de partage sur notre terre. Nous sommes accompagnés par les oiseaux, le souffle de l’air, le bourdonnement des insectes, et le rire des enfants !

  

« Lorsque nous  cueillons une plante avec respect et gratitude

Pour nous nourrir ou nous soigner,

Nous renouons avec les liens séculaires

Qui nous unissent au monde végétal.

Et nous rendons hommage à la matrice originelle,

À la sève qui coule aujourd'hui dans nos veines. »