Passé, Présent.  par Sophie Martin

"En 2010, après avoir achevé ma formation en soins infirmiers d’orientation anthroposophique, je réfléchis à un projet : rendre ces soins accessibles au plus grand nombre. Je ne peux envisager de travailler autrement… l'idée des soins éthiques et solidaires germe...  

Parmi mes patientes, Janette Le Mogne  … elle m’encourage à fonder une association,  se propose de m’aider et de devenir trésorière. C’est inespéré. Une belle histoire d’amitié commence.

En janvier 2011, nous fondons l’association « à la croisée des chemins » avec le principe de soins éthiques et solidaires. Janette en est la trésorière, Guillaume Martin le président, je suis la secrétaire, la famille et les amis sont membres du CA. Tout projet commence ainsi, avec ceux qui nous entourent…

Je travaille encore à 1/2 temps en tant qu'infirmière auprès d'enfants handicapés mais je quitte rapidement mon poste pour me consacrer pleinement à la croisée des chemins.

J’apprends, me perfectionne, j’étudie la botanique. Une plaquette de l’association est éditée, je démarche auprès de médecins et d’établissements de soins pour présenter mon travail.  

En 2012, je fais mes premières interventions en établissement de soins pour adultes handicapés. Je reçois aussi des patients handicapés sur le lieu de l’association.   

En 2013, nous construisons un lieu de soin à part entière : construction écologique, lieu de chaleur. Les soins éthiques sont soutenus par de nombreux patients qui n’hésitent pas à faire connaître l’association. A leur demande, des bons-cadeaux sont mis en place afin qu’ils puissent offrir des soins à leurs proches.

En 2014 : J’achève ma formation en aromathérapie à l'école Lyonnaise des plantes médicinales qui vient compléter ma pratique en soins infirmiers d’orientation anthroposophique. 

Des patients de toutes origines viennent à la croisée des chemins : patients du village, patients de Lyon ou de Grenoble,  patients atteints de maladies graves, patients en pleine santé en quête de mieux être intérieur, personnes souffrant de handicap, femmes enceintes, enfants, adolescents, centenaires, hauts fonctionnaires, agriculteurs,  personnes déshéritées en grande misère sociale et souvent psychique … des histoires de vie poignantes, étonnantes, des chemins qui se croisent, des sourires se cachant derrière des visages usés, des regards échangés qui donnent sens à ce projet et à toutes les forces mises en œuvre pour le faire vivre.

En 2015 : Je commence à  travailler en relation, en collaboration, avec la psychologue  de la ligue contre le cancer, plusieurs médecins, une kinésiologue. Je poursuis mes interventions en foyers d’accueil médicalisés pour adultes handicapés.

Lors d’une Assemblée générale extraordinaire, nous refondons les statuts de la Croisée des chemins pour clarifier les objectifs et le statut des adhérents.

Le conseil d’administration est de 12 membres pleinement investis dans le projet : Jean-Georges Barth, Claire Payen, Brigitte Gippet, Alexandre Thollon… nous éditons une nouvelle plaquette, les couturières réactualisent les enveloppes de bouillottes et de coussins…

En 2016 : Avec Claire et Janette, nous achevons le site internet, un gros travail de mise en lumière mais aussi une grande satisfaction.

L’association compte aujourd’hui une soixantaine de membres actifs et de nombreux patients."

En 2017 :  La croisée des chemins poursuit son travail de collaboration avec plusieurs foyers d'hébergement pour adultes handicapés, à raison d’une journée et demi par semaine. Les soins éthiques d’une valeur de 15 euros - que certains résidents ne peuvent assumer tant leurs revenus sont faibles- sont pris en charge par l’un des établissements lui-même. Jusqu’à présent l’association prodiguait ses soins gratuitement : un  témoignage de confiance et de reconnaissance.

Le travail en collaboration avec la psychologue de la Ligue contre le cancer se perpétue. Un accompagnement de plusieurs mois d’un patient en fin de vie a nécessité des voyages hebdomadaires jusqu’au massif de la Chartreuse. Ces moments vécus de grande intensité donnent tout leur sens à la croisée des chemins et à ses soins éthiques et solidaires.  

Des demandes de plus en plus fréquentes de conseils en aromathérapie sont faites à l’association. Je continue à approfondir mes connaissances et à me former avec Dominique Baudoux (cette année : aromathérapie et patients en oncologie, aromathérapie et accompagnement de la douleur, aromathérapie et maladies infectieuses sévères et maladies auto-immunes) et avec Christian Escriva (approche sensible de l’olfactothérapie, formation en quatre ans)

Je continue l’enseignement des soins de chaleur et de la botanique goethéenne trois semaines par an pour l’association SIOA : des revenus non négligeables pour la Croisée des chemins ! 

Et un grand merci à toute l'équipe de la croisée avec une pensée particulière pour Brigitte notre nouvelle secrétaire !